Isotonix®

Multivitamine Isotonix

Vendu par Isotonix®

Isotonix®

Multivitamine Isotonix

Vendu par Isotonix®

Can$32.10 - Can$71.97

jusqu’à Can$1.44 Remise différée

Livraison gratuite sur les commandes de 110 $ et plus de Market America afficher les détails

Un complément de vitamines et de minéraux de qualité formant une base de micronutriments riche, à associer à un régime alimentaire équilibré. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que l’alimentation est essentielle à la santé et au...
Afficher les détails

Avantages

  • Contribue à maintenir les fonctions visuelles, cutanées, membraneuses et immunitaires.
  • Agit comme antioxydant pour rester en bonne santé.
  • Aide le corps à métaboliser les protéines, les lipides et les glucides.
  • Contribue au bon développement des os, cartilages, dents et gencives.
  • Contribue au bon fonctionnement de la glande thyroïde.
  • Aide à produire des globules rouges et à faciliter leur bon fonctionnement.
  • Favorise un métabolisme sain du glucose
  • Produit testé, SANS OGM

*These statements have not been evaluated by the Food and Drug Administration. This product(s) is not intended to diagnose, treat, cure or prevent any disease.

Avantages  

Cliquer pour agrandir l’image

Classifications du produit

Sans Gluten – le produit fini ne contient pas de glutendétectable (<10ppm gluten)

Sans OGM détectable – le produit fini ne contient pas d'organismegénétiquement modifié détectable

Végétarien - ce produit est végétarien

Complément à boire aux propriétés isotoniques – facile à avaler sous forme liquide immédiatementdisponible pour l'absorption par le corps

Classifications du produit  

Cliquer pour agrandir l’image

Détails

Un complément de vitamines et de minéraux de qualité formant une base de micronutriments riche, à associer à un régime alimentaire équilibré. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que l’alimentation est essentielle à la santé et au développement. Une meilleure alimentation est synonyme de renforcement du système immunitaire, de moins de maladies et d’une meilleure santé. Les enfants en bonne santé apprennent mieux. Les individus en bonne santé sont plus robustes, plus productifs et plus à même de créer des possibilités pour sortir progressivement des cercles vicieux de la pauvreté et de la faim, et ce de manière durable. Une alimentation de qualité est un point de départ stratégique pour mettre fin à la pauvreté et une étape importante pour acquérir une meilleure qualité de vie.” Rien ne peut se substituer à une alimentation saine et équilibrée; cependant, étant donnés les modes de vies trépidants d’aujourd’hui’, il est important de s’assurer que le corps reçoit le carburant dont il a besoin. Isotonix Multi-Vitamin est un complément alimentaire isotonique contenant 100 pour cent ou plus de la majeure partie de l’apport journalier recommandé (AJR) de vitamines et de minéraux. Il existe un large éventail de compléments de vitamines et minéraux dans le commerce. Seules les multivitamines Isotonix contiennent ce mélange unique de minéraux et de vitamines avec l’assimilation ultra-efficace d’Isotonix. Les multivitamines Isotonix comblent les carences alimentaires et aident à maintenir le bon fonctionnement du métabolisme, de la vision, de la peau, des membranes et du système immunitaire, ainsi que la force des os. Elles ont également une action antioxydante pour vous garder en bonne santé. Les multivitamines Isotonix sont un excellent complément alimentaire pour tous les adultes et en particulier pour les athlètes, les adolescents en pleine croissance et les femmes préménopausées. Ce produit doit être pris quotidiennement, et être associé à une alimentation saine. Les multivitamines constituent une base solide de micronutriments. « Si une goutte de prévention vaut cinq litres de longévité, alors les médicaments préventifs tels que les vitamines et minéraux valent leur pesant d’or », a dit le Dr Linus Pauling en 1976. C’était déjà un bon conseil à l’époque, et si l’on se tourne vers l’avenir, les vitamines et minéraux joueront un rôle de plus en plus crucial dans le bien-être de chacun.

Isotonique signifie “même pression” : ce complément possède une ressemblance chimique avec sang, le plasma et les larmes produits par l’organisme. Tous les liquides corporels ont une certaine concentration, appelée pression osmotique. La pression osmotique commune du corps, qui est isotonique, permet de préserver les tissus corporels. Pour qu’une substance soit absorbée et utilisée dans le cadre du métabolisme corporel, elle doit être transportée dans un état isotonique. Les compléments alimentaires Isotonix sont transmis dans une solution isotonique. Cela allège le travail de l’organisme pour maximiser l’absorption. L’état isotonique de la suspension permet aux nutriments de passer directement dans l’intestin grêle et d’être rapidement absorbés dans la circulation sanguine. Avec les produits Isotonix, peu de valeur nutritive se perd, rendant l’absorption des nutriments hautement efficace tout en offrant le maximum de résultats.

Ces vidéos sont conçues uniquement à des fins institutionnelles, où leurs normes ont été créées en vertu de la réglementation des États-Unis; par conséquent, certains produits peuvent ne pas être disponibles ou les informations peuvent ne pas correspondre à votre pays et/ou région. La Food and Drug Administration (administration des aliments et drogues aux États-Unis) n’a pas évalué ces déclarations. Ce produit n’est pas destiné à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque.

Détails  

Cliquer pour agrandir l’image

Système de livraison Isotonix

Isotonix – Les nutraceutiques les plus perfectionnés au monde

Isotonique signifie « même pression » ce complément possède une ressemblance chimique avec le sang, le plasma et les larmes produits par l’organisme. Tous les fluides corporels ont une certaine concentration, appelée pression osmotique. La pression osmotique commune de l’organisme, qui est isotonique, permet un entretien régulier des tissus du corps. Pour qu’une substance soit absorbée et utilisée dans le métabolisme, elle doit être transportée à l'état isotonique.

Puisque tous les suppléments alimentaires Isotonix® sont livrés dans une solution isotonique, le corps a moins de travail à faire pour obtenir une absorption maximale. L’état isotonique de la suspension permet aux nutriments de passer directement dans l’intestin grêle et d’être rapidement absorbés dans la circulation sanguine. Avec les produits Isotonix, peu de valeur nutritive se perd, rendant l’absorption des nutriments hautement efficace tout en offrant le maximum de résultats.

Système de livraison Isotonix  

Cliquer pour agrandir l’image

Ingrédients

Vitamine A (bêta-carotène, précurseur de la vitamine A et palmitate)
La vitamine A est une vitamine liposoluble. Parmi les sources de vitamine A figurent les abats (comme le foie et les reins), le jaune d’œuf, le beurre, le jus de carotte, la courge, la patate douce, les épinards, les pêches, les produits laitiers enrichis et l’huile de foie de morue. La vitamine A fait également partie d’une famille de composés, dont le rétinol, le rétinal et le bêta-carotène. Le bêta-carotène, également connu sous le nom de provitamine A, peut être converti en vitamine A lorsqu’un apport supplémentaire s’impose. Tous les tissus du corps ont besoin de vitamine A pour se développer et se régénérer. La vitamine A vous aide à maintenir une bonne vision nocturne, contribue à la croissance osseuse normale, constitue un élément de défense antioxydante et favorise un système immunitaire sain.

Vitamine C (acide ascorbique)

La vitamine C est présente dans les poivrons (doux, vert, rouge, piment rouge et piment vert), les agrumes et les choux de Bruxelles, le chou-fleur, le chou, le chou frisé, le chou vert, les feuilles de moutarde, les brocolis, les épinards, la goyave, le kiwi, le raisin de Corinthe et les fraises. Les noix et les graines contiennent de petites quantités de vitamine C. Il est important de noter que la cuisson détruit l’activité de la vitamine C. La vitamine C est essentielle à un système immunitaire sain et à la constitution d’une défense antioxydante. L’organisme ne fabrique pas de vitamine C, et ne peut pas la conserver. Par conséquent, la vitamine C doit être acquise par l’alimentation et une supplémentation.

Thiamine (vitamine B1)

La thiamine joue un rôle important dans le métabolisme des glucides et les fonctions nerveuses. La thiamine est essentielle pour maintenir un système nerveux sain et aide à la production de l’acétylcholine, un neurotransmetteur, et de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA). Elle est utilisée dans la fabrication de l’acide chlorhydrique et joue par conséquent un rôle dans la digestion et le métabolisme.

Acide pantothénique (vitamine B5)

L’acide pantothénique (B5) est une vitamine B importante jouant de nombreux rôles dans l’organisme. Il joue un rôle dans le métabolisme, et également dans le système cardiovasculaire.

Niacine (vitamine B3)

La niacine est une vitamine hydrosoluble nécessaire pour de nombreux aspects de la santé, de la croissance et de la reproduction. Elle fait partie du complexe vitaminique B. La niacine contribue au bon fonctionnement du système digestif, de la peau et des nerfs. Elle est également importante pour la transformation des aliments en énergie : elle aide à métaboliser les protéines, les lipides et les glucides dans l’organisme. La niacine (également connue sous le nom de vitamine B3) est présente dans les produits laitiers, les volailles, les poissons, les viandes maigres, les noix, les œufs, les légumineuses, les pains enrichis et les céréales.

Vitamine B12 (cyanocobalamine)
La vitamine B12 est présente naturellement dans les viandes, le foie, le bœuf, le porc, les œufs, le lait entier, le fromage, le pain au blé entier et le poisson. La vitamine B12 se trouve uniquement dans les produits animaliers, en petite quantité dans les produits issus du soja fermenté tels que le miso et le tempeh, ou encore dans les cacahuètes. Les végétariens doivent impérativement prendre des compléments de vitamine B12 pour rester en bonne santé. La vitamine B12, lorsqu’elle est ingérée, est stockée dans le foie et dans d’autres organes pour une utilisation ultérieure. La forme synthétique de la vitamine B12, la cyanocobalamine, n’est pas dérivée de plantes ou d’animaux et est essentielle à l’entretien du fonctionnement normal des cellules de corps.

Acide folique

L’acide folique se trouve essentiellement dans les fruits et les légumes. Les légumes-feuilles vert foncé, les oranges, le jus d’orange, les haricots et les pois en sont les principales sources, ainsi que la levure’ de bière, qui fournit un apport complémentaire de vitamines B. L’acide folique joue un rôle clé en stimulant les avantages de la supplémentation en vitamine B12. Ces deux vitamines B unissent leurs forces pour assurer la bonne santé des globules rouges. L’acide folique contribue à l’utilisation normale des acides aminés. Des études scientifiques ont montré qu’en travaillant en tandem avec l’acide folique, la vitamine B12 est capable de favoriser un système cardiovasculaire et un système nerveux sains.

Riboflavine 5-Phosphate (vitamine B2)
La vitamine B2 est présente dans le foie, les produits laitiers, les légumes feuillus vert foncé et certains types de fruits de mer. La vitamine B2 est une coenzyme travaillant avec les autres vitamines B. Elle favorise un sang en bonne santé et soutient le système nerveux et la croissance humaine normale. Elle impulse une croissance saine de la peau, des ongles, des cheveux et aide à maintenir une thyroïde en bonne santé. La vitamine B2 joue un rôle crucial dans la transformation des aliments en énergie dans le cadre de la chaîne de transport d’électrons, conduisant l’énergie cellulaire à un microniveau. La vitamine B2 favorise la décomposition des graisses tout en fonctionnant comme un cofacteur ou un assistant dans l’activation de la vitamine B6 et de l’acide folique. La vitamine B2 est soluble dans l’eau et ne peut être stockée par le corps, sauf en quantités insignifiantes; de ce fait, elle doit être réapprovisionnée tous les jours. Sous certaines conditions, la vitamine B2 peut agir comme un antioxydant.

Pyridoxine HCl (vitamine B6)

Les principales sources alimentaires de la vitamine B6 sont les volailles, les poissons, les grains entiers et les bananes. La vitamine B6 est un cofacteur nécessaire pour le métabolisme des protéines et des acides aminés et aide à maintenir un juste équilibre des liquides. Elle aide également au maintien en bonne santé des globules rouges et des globules blancs. La vitamine B6 est nécessaire à la synthèse de l’hémoglobine. Pour obtenir les meilleurs résultats, la vitamine B6 doit être administrée en tant qu’élément constitutif d’un ensemble comprenant d’autres vitamines B.

Vitamine D3 (cholécalciférol)

L’apport en vitamine D est principalement obtenu par une exposition régulière à la lumière du soleil. Les sources de vitamine D sont le lait enrichi en vitamine D (100 UI pour 250 ml), l’huile de foie de morue et les poissons gras comme le saumon. On en trouve de petites quantités dans le jaune d’œuf et le foie. La vitamine D favorise l’absorption du calcium et du phosphore et soutient la production de plusieurs protéines impliquées dans l’absorption et le stockage du calcium. La vitamine D travaille avec le calcium pour promouvoir des os durs et solides. Elle s’efforce de promouvoir le transport actif du calcium des ostéoblastes vers le liquide extracellulaire et les reins, et favorise l’absorption du calcium et du phosphate par les tubules rénaux. La vitamine D favorise également l’assimilation normale du calcium et du phosphate présents dans l’alimentation par l’épithélium intestinal. Elle favorise une croissance saine et la réparation des tissus et contribue à la santé globale de la peau.

Vitamine E (d-alpha-tocophérol acétate)

Les sources alimentaires les plus importantes de vitamine E comprennent les huiles végétales, la margarine, les noix, les graines, les avocats et les germes de blé. L’huile de carthame contient de la vitamine E en grande quantité (environ deux tiers de la dose quotidienne recommandée ou DQR dans ¼ tasse). L’huile de maïs et de soja en contiennent en très faible quantité. La vitamine E constitue en réalité une famille de composés dérivés appelés tocophérols et tocotriénols. On la trouve sous forme naturelle ou synthétique. Dans la plupart des cas, les formes naturelles et synthétiques sont identiques. L’organisme absorbe et retient néanmoins mieux la forme naturelle de vitamine E. La forme naturelle de l’alpha-tocophérol est connue sous le nom de « d-alpha tocophérol ». (Isotonix Multivitamin contient cette forme naturelle.) C’est la forme synthétique « dl- » que l’on trouve habituellement dans les compléments alimentaires. Les personnes surveillant leur consommation de graisses alimentaires, ce qui est habituellement le cas lors d’un régime, sont susceptibles d’avoir un apport faible en vitamine E en raison de leur absorption réduite d’aliments à haute teneur en matières grasses. L’avantage principal pour la santé des compléments en vitamine E vient de son activité antioxydante stimulant le système immunitaire. La vitamine E est l’un des antioxydants liposolubles les plus puissants de l’organisme. En retour, la vitamine E protège les membranes des cellules contre les dommages des radicaux libres.

Chrome (chélate)

Le chrome est naturellement présent dans certaines céréales, les viandes, les volailles, la levure’ de bière, les brocolis, les pruneaux, les champignons, les poissons et la bière. Le chrome est un oligo-élément essentiel qui favorise le métabolisme normal du glucose et la régularisation des niveaux d’insuline. Il aide le corps à maintenir des niveaux sanguins sains de cholestérol et d’autres matières grasses.

Cuivre (citrate)

Les sources alimentaires les plus riches en cuivre proviennent d’abats, de fruits de mer, de noix, de graines, de céréales de son, d’aliments aux céréales complètes et de produits issus du cacao. Le cuivre peut avoir des propriétés antioxydantes et agit comme un composant des enzymes dans le métabolisme du fer. C’est un oligo-élément essentiel. Le cuivre est nécessaire à un développement normal, au transport du fer, à la résistance des os et à la fonction immunitaire.

Iode (iodure de potassium)

L’iode est présent dans la plupart des fruits de mer et dans le sel iodé. Il s’agit d’un élément essentiel des hormones thyroïdiennes qui contribue à réguler le métabolisme et à le maintenir en bon état de fonctionnement.

Magnésium (carbonate)

Les aliments riches en magnésium incluent les céréales brutes, les noix et les légumes verts. Les légumes-feuilles verts sont d’importantes sources de magnésium en raison de leur teneur en chlorophylle. Les sources les moins riches en magnésium sont les viandes, les féculents et le lait. Les aliments raffinés et transformés sont généralement très faibles en magnésium. La dose moyenne journalière de magnésium aux états-Unis pour les hommes âgés de neuf ans et plus est estimée autour de 323 milligrammes; pour les femmes âgées de neuf ans et plus, elle est estimée à environ 228 milligrammes. Le magnésium est un composant de la partie minéralisée de l’os et est nécessaire pour le métabolisme du potassium et du calcium chez les adultes. Le magnésium est nécessaire à la synthèse de l’intégralité des protéines, des acides nucléiques, des nucléotides, de l’adénosine monophosphate cyclique, des lipides et des glucides. Le magnésium est nécessaire pà la libération de l’énergie et favorise un métabolisme sain. Autre rôle important : le magnésium est également exigé par le corps pour construire des dents et des os en bonne santé. Il collabore avec le calcium et la vitamine D pour aider à garder des os solides.

Manganèse (gluconate)

Le manganèse est un minéral présent en grande quantité dans les matières végétales et animales. Les sources alimentaires les plus importantes du manganèse comprennent les grains entiers, les noix, les légumes-feuilles et les thés. Le manganèse est concentré dans le son des grains, qui est souvent supprimé pendant leur traitement. Il existe plusieurs formes de compléments de manganèse, comprenant le gluconate de manganèse, le sulfate de manganèse, l’ascorbate de manganèse et les chélates de manganèse d’acides aminés. Seules des traces de cet élément peuvent être trouvées dans le tissu humain. Le manganèse est principalement stocké dans les os, le foie, les reins et le pancréas. Il contribue à la formation normale des tissus conjonctifs et des os et favorise également le métabolisme normal des graisses et des glucides.

Potassium (bicarbonate)

Les aliments riches en potassium comprennent des légumes et des fruits comme les bananes, les oranges, le melon, l’avocat, les épinards crus, le chou et le céleri. Le potassium est un macrominéral essentiel qui joue un rôle dans une grande variété de processus biochimiques et physiologiques. Le potassium est important dans la libération d’énergie provenant des protéines, des lipides et des glucides au cours du métabolisme.

Sélénium (chélate d’acide aminé)
Les sources alimentaires les plus importantes de sélénium comprennent les noix, les céréales non raffinées, le riz brun, les germes de blé et les fruits de mer. Dans le corps, l’action du sélénium s’inscrit dans celle du glutathion peroxydase, enzyme antioxydante à laquelle il appartient; le sélénium promeut également une croissance normale et un usage correct de l’iode dans le fonctionnement de la thyroïde. Le sélénium contribue aussi à l’effet antioxydant de la vitamine E et est souvent ajouté à des compléments de vitamine E. En tant que composant de l’antioxydant glutathion peroxydase, le sélénium joue un rôle direct dans la capacité du corps à protéger les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres.

Zinc (oxyde)
Le zinc est présent essentiellement dans les céréales enrichies, les viandes rouges, les œufs, les volailles et certains fruits de mer, y compris les huîtres. C’est un composant de plusieurs enzymes et protéines. Le zinc est un oligo-élément essentiel qui intervient dans environ 300 réactions enzymatiques différentes. Ainsi, le zinc joue un rôle dans la quasi-totalité des voies biochimiques et des processus physiologiques. Plus de 90 pour cent du zinc présent dans le corps est stocké dans les os et les muscles, mais on en trouve également dans pratiquement tous les tissus de l’organisme. Il a été avancé que le zinc contribue à la guérison normale et renforce le système immunitaire. Parce que le zinc est impliqué dans une multitude de processus enzymatiques, il s’est avéré soutenir un large éventail de fonctions, y compris la production d’énergie, la croissance, la réparation cellulaire, la résistance des os et le métabolisme des glucides.

Phosphate de fer (SunActive Fe) †

Le fer est surtout présent dans les agrumes, les tomates, les haricots, les pois, le pain enrichi et les produits céréaliers (sources de fer non hémique). Les sources de fer hémiques sont constituées par le bœuf, le foie, les abats et les volailles. Les sources de fer hémique sont plus faciles d’absorption que le fer non hémique. Le fer est un minéral essentiel. C’est un composant de l’hémoglobine, la protéine qui transporte l’oxygène dans le sang, et de la myoglobine, une autre protéine qui transporte l’oxygène dans les tissus musculaires. Le fer est nécessaire à la formation des globules rouges. Le fer joue un rôle dans de nombreux processus biochimiques et systèmes enzymatiques essentiels, y compris ceux impliqués dans le métabolisme de l’énergie et dans le fonctionnement du système immunitaire. Les jeunes enfants, les hommes adultes et les femmes âgées n’ont probablement pas besoin d’un complément de fer dans leur alimentation et doivent consulter leur médecin avant d’en prendre (car un apport de fer excessif comporte des risques). Il a été démontré que le fer favorise le transport normal de l’oxygène, améliorant ainsi la capacité d’exercice, et qu’il stimule le système immunitaire, augmente les niveaux d’énergie et favorise la production normale de neurotransmetteurs et de collagène. †SunActive Fe est une marque déposée de Taiyo International, Inc.

Biotine (vitamine B7)

La biotine est présente dans des sources alimentaires telles que les jaunes d’œufs, les arachides, le foie de bœuf, le lait (10 mcg/250 ml), les céréales, les amandes et la levure de bière. La biotine est utilisée dans la croissance des cellules saines et le métabolisme des lipides et des acides aminés.

FAQ

Que sont les vitamines?
Une vitamine peut se définir comme une substance essentielle au maintien des fonctions métaboliques normales, qui ne se génère pas dans l’organisme et doit donc provenir de sources extérieures. Ce sont des composantes essentielles au processus de conversion des aliments en énergie, à la croissance et à la réparation des tissus corporels. Une réduction des apports en vitamines sur des périodes prolongées peut entraîner des carences. Ces carences peuvent entraîner des symptômes tels que la perte d’appétit, de poids, une irritabilité accrue, des insomnies ou une somnolence constante. Les carences de cette nature peuvent facilement être éradiquées avec un apport adapté en vitamines.

Quel est le type de vitamine E présent dans ces multivitamines?

La vitamine E de la formule multivitaminée est la vitamine active naturelle d,1-alpha-tocophérol. Elle a été transformée en forme acétate pour favoriser la solubilité dans l’eau.

Pourquoi y a-t-il de la vitamine D3 dans les formules de Calcium Plus et des multivitamines?

De la vitamine D3 a été ajoutée aux formules de Calcium Plus et des multivitamines pour faciliter l’absorption du calcium. La vitamine D3 est d’abord activée sous la peau en présence de lumière solaire, puis dans les reins et le foie. La vitamine D3 est une hormone qui peut stimuler la production des protéines liant le calcium, qui aident à transporter ce minéral essentiel à travers les cellules. La 1,25-dihydroxyvitamine D3 est ensuite transportée dans des zones stratégiques de l’organisme afin de faciliter l’absorption du calcium. Les cellules entériques et osseuses sont deux de ces zones stratégiques. Certaines personnes restent passent de longues périodes sans exposition solaire. Certaines ethnies rencontrent d’importants problèmes dans les latitudes élevées, surtout en hiver, pour produire des quantités suffisantes de vitamine D3 et donc absorber assez de calcium. Même sous photothérapie intensive, le taux sanguin de vitamine 1,25-OH2-D3 de ces personnes nécessitant un apport significatif en calcium reste très limité. Les doses quotidiennes de vitamine D3 sont très limitées. Une dose quotidienne de vitamine D3 supérieure à 1 000 UI est considérée comme toxique; des rapports montrent qu’un dépôt inapproprié de calcium dans les tissus mous a lieu à partir de 3 000 à 4 000 UI/jour.

Combien d’entre nous s’assoient chez eux pour prendre trois repas complets et équilibrés par jour?

Très peu! La restauration rapide, les modes alimentaires, les régimes amaigrissants et la consommation croissante d’aliments préparés non enrichis ont énormément influencé les habitudes alimentaires d’aujourd’hui. Les techniques modernes de traitement et de préparation retirent souvent aux aliments leur teneur en vitamines, tout comme les conditions de culture, de récolte et de stockage. Nous nous retrouvons souvent avec des carences. C’est à nous de les compenser par des compléments alimentaires. Nous avons besoin de toutes les vitamines essentielles pour vivre.

Quelle est l’importance des minéraux?

Ils sont aussi importants que les vitamines, qui deviennent quasiment inefficaces en l’absence des catalyseurs que sont les minéraux. Ils jouent un rôle vital dans l’alimentation. Bien que les discussions approfondies sur les avantages qu’ils procurent soient rares, les minéraux sont considérés comme les héros « oubliés » de l’alimentation. Pratiquement aucun des avantages nutritifs des diverses vitamines ne serait possible sans l’aide d’un ou de plusieurs minéraux essentiels. Les minéraux jouent plusieurs rôles vitaux dans l’organisme. Ce sont leurs éléments non organiques qui amorcent le métabolisme des protéines, glucides et lipides. Outre leur fonction dans le processus métabolique, les minéraux aident à équilibrer le niveau d’eau et d’électrolytes. Les minéraux sont également essentiels pour la solidité du squelette et pour réguler les fonctions musculaires et nerveuses. Les minéraux sont essentiels à la bonne santé et à la vie.

Études scientifiques

  • Abbasi AA, Prasad AS, Rabbani P, DuMouchelle E. Experimental zinc deficiency in man. Effect on testicular function. J Lab Clin Med. 1980 Sep;96(3):544-50.
  • Abid M, Billington CJ, Nuttall FQ. Thyroid function and energy intake during weight gain following treatment of hyperthyroidism. J Am Coll Nutr. 1999 Apr;18(2):189-93.
  • Addison WLT, The use of sodium chloride, potassium chloride, sodium bromide and potassium bromide in cases of arterial hypertension which are amenable to potassium chloride. Can Med Assoc J. 1928; 18:281-285.
  • Allende LM, Corell A, Madrono A, Gongora R, Rodriguez-Gallego C, Lopez-Goyanes A, Rosal M, Arnaiz-Villena A. Retinol (vitamin A) is a cofactor in CD3-induced human T-lymphocyte activation. Immunology. 1997 Mar;90(3):388-96
  • Anderson RA. Effects of chromium on body composition and weight loss. Nutr Rev. 1998 Sep;56(9):266-70.
  • Arthur JR. Functional indicators of iodine and selenium status. Proc Nutr Soc. 1999 May;58(2):507-12.
  • Backstrom MC, Maki R, Kuusela AL, Sievanen H, Koivisto AM, Ikonen RS, Kouri T, Maki M. Randomised controlled trial of vitamin D supplementation on bone density and biochemical indices in preterm infants. Arch Dis Child Fetal Neonatal Ed. 1999 May;80(3):F161-6.
  • Bahadori B, Wallner S, Schneider H, Wascher TC, Toplak H. Effect of chromium yeast and chromium picolinate on body composition of obese, non-diabetic patients during and after a formula diet. Acta Med Austriaca. 1997;24(5):185-7.
  • Baly DL, Schneiderman JS, Garcia-Welsh AL. Effect of manganese deficiency on insulin binding, glucose transport and metabolism in rat adipocytes. J Nutr. 1990; 120:1075-1079.
  • Baron JA, Beach M, Mandel JS, et al. Calcium supplements for the prevention of colorectal adenomas. N Engl J Med 1999;340:101-107.
  • Baron JA, Tosteson TD, Wargovich MJ, et al. Calcium supplementation and rectal mucosal proliferation: a randomized controlled trial. J Natl Cancer Inst 1995;87:1303-1307.
  • Bates CJ. Vitamin A. Lancet. 1995; 345:31-35.
  • Baxter GF, Sumeray MS, Walker JM. Infant size and magnesium: insights into LIMIT-2 and ISIS-4 from experimental studies. Lancet. 1996; 348:1424-1426.
  • Behl C. Vitamin E and other antioxidants in neuroprotection. Int J Vitam Nutr Res. 1999 May;69(3):213-9. 4. Botterweck AA, van den Brandt PA, Goldbohm RA. Vitamins, carotenoids, dietary fiber, and the risk of gastric carcinoma: results from a prospective study after 6.3 years of follow-up. Cancer. 2000 Feb 15;88(4):737-48.
  • Bellamy MC, Gedney JA. Unrecognized iron deficiency in critical illness. Lancet. 1998; 352:1903.
  • Beutler E, Larsh SE, Gurney CW. Iron therapy in chronically fatigued nonanemic women: a double-blind study. Ann Intern Med. 1960; 52:378-394.
  • Bostick RM, Kushi LH, Wu Y, et al. Relation of calcium, vitamin D, and dairy food intake to ischemic heart disease mortality among postmenopausal women. Am J Epidemiol 1999;149:151-160.
  • Britton J, Pavord I, Richards K, et al. Dietary magnesium, lung function, wheezing, and airway hyper-reactivity in a random adult population sample. Lancet. 1994; 344:357-362.
  • Brown JE, Wahle KW Effect of fish-oil and vitamin E supplementation on lipid peroxidation and whole-blood aggregation in man. Clin Chim Acta. 1990 Dec 14;193(3):147-56.
  • Brun JF, Dieu-Cambrezy C, Charpiat A, Fons C, Fedou C, Micallef JP, Fussellier M, Bardet L, Orsetti A. Serum zinc in highly trained adolescent gymnasts. Biol Trace Elem Res. 1995 Jan-Mar;47(1-3):273-8.
  • Bruner AB, Joffe A, Duggan A, et al. Randomised study of cognitive effects of iron supplementation in non-anaemic iron-deficient adolescent girls. Lancet. 1996; 348:992-997.
  • Buchinger W, Lorenz-Wawschinek O, Semlitsch G, Langsteger W, Binter G, Bonelli RM, Eber O. Thyrotropin and thyroglobulin as an index of optimal iodine intake: correlation with iodine excretion of 39,913 euthyroid patients. Thyroid. 1997 Aug;7(4):593-7.
  • Butterfield DA, Koppal T, Subramaniam R, Yatin S. Vitamin E as an antioxidant/free radical scavenger against amyloid beta-peptide-induced oxidative stress in neocortical synaptosomal membranes and hippocampal neurons in culture: insights into Alzheimer's disease. Rev Neurosci. 1999;10(2):141-9
  • Calomme MR, Vandem Berghe DA. Supplementation of calves with s
  • Cappuccio FP, MacGregor GA. Does potassium supplementation lower blood pressure? A meta-analysis of published trials. J Hypertens. 1991; 9:465-473.
  • Carlisle EM. Silicon as a trace nutrient. Sci Total Environ. 1988; 73:95-106.
  • Carlisle EM. The nutritional essentiality of silicon. Nutr Rev. 1982; 40:193-198.
  • Casscells W. Magnesium and myocardial infarction. Lancet. 1994; 343:807-809.
  • Christiansen CW, Rieder MA, Silverstein EL, Gencheff NE. Magnesium sulfate reduces myocardial infarct size when administered before but not after coronary reperfusion in a canine model. Circulation. 1995; 92:2617-2621.
  • Comstock GW, Alberg AJ, Huang HY, Wu K, Burke AE, Hoffman SC, Norkus EP, Gross M, Cutler RG, Morris JS, Spate VL, Helzlsouer KJ. The risk of developing lung cancer associated with antioxidants in the blood: ascorbic acid, carotenoids, alpha-tocopherol, selenium, and total peroxyl radical absorbing capacity. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 1997 Nov;6(11):907-16.
  • Cooke MS, Evans MD, Podmore ID, et al. Novel repair action of vitamin C upon in vivo oxidative DNA damage. FEBS Lett. 1998; 439:363-367.
  • Cooney RV, Franke AA, Hankin JH, Custer LJ, Wilkens LR, Harwood PJ, Le Marchand L. Seasonal variations in plasma micronutrients and antioxidants. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 1995 Apr-May;4(3):207-15.
  • Couzy F, Lafargue P, Guezennec CY. Zinc metabolism in the athlete: influence of training, nutrition and other factors. Int J Sports Med. 1990 Aug;11(4):263-6.
  • Dallman PR. Iron deficiency and the immune response. Am J Clin Nutr. 1987; 46:329-334.
  • Daudu PA, Kelley DS, Taylor PC, Burri BJ, Wu MM. Effect of a low beta-carotene diet on the immune functions of adult women. Am J Clin Nutr. 1994 Dec;60(6):969-72.
  • Dawson-Hughes B. Vitamin D and calcium: recommended intake for bone health. Osteoporos Int. 1998;8 Suppl 2:S30-4. 6. Feit JM. Calcium and vitamin D supplements for elderly patients. J Fam Pract. 1997 Dec;45(6):471-2.
  • de Lourdes Lima M, Cruz T, Carreiro Pousada J, et al. The effect of magnesium supplementation in increasing doses on the control of type 2 diabetes. Diabetes Care. 1998; 21:682-686.
  • de Valk B, Marx JJM. Iron, atherosclerosis, and ischemic heart disease. Arch Int Med. 1999; 159:1542-1548.
  • Dietary Reference Intakes for Calcium, Phosphorous, Magnesium, Vitamin D, and Fluoride. Washington, DC: National Academy Press; 1997.
  • Dorgan JF, Schatzkin A. Antioxidant micronutrients in cancer prevention. Hematol Oncol Clin North Am. 1991 Feb;5(1):43-68.
  • Dreon DM, Butterfield GE. Vitamin B6 utilization in active and inactive young men. Am J Clin Nutr. 1986 May;43(5):816-24.
  • Duffy SJ, Gokce N, Holbrook M, et al. Treatment of hypertension with ascorbic acid. Lancet. 1999; 354:2048-2049.
  • Durlach J, Durlach V, Bac P, et al. Magnesium and therapeutics. Magnes Res. 1994; 7:313-328.
  • Elisaf M, Merkouropoulos M, Tsianos EV. Siamopoulos KC. Pathogenetic mechanisms of hypomagnesemia in alcoholic patients. J Trace Elem Med Biol. 1995; 9:210-214.
  • Elitsur Y, Neace C, Liu X, Dosescu J, Moshier JA. Vitamin A and retinoic acids immunomodulation on human gut lymphocytes. Immunopharmacology. 1997 Jan;35(3):247-53.
  • Enstrom JE, Kanim LE, Klein MA. Vitamin C intake and mortality among a sample of the United States population. Epidemiology. 1992; 3:194-202.
  • Facchinetti F, Borella P, Sances G, et al. Oral magnesium successfully relieves premenstrual mood changes. Obstet Gynecol. 1991; 78:177-181.
  • Facchinetti F, Borella P, Sances G, et al. Oral magnesium successfully relieves premenstrual mood changes. Obstet Gynecol. 1991; 78:177-181.
  • Fairbanks VF. Iron in medicine and nutrition. In: Shils ME, Olson JA, Shike M, Ross AC, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. Baltimore, MD: Williams and Wilkins; 1999:193-221.
  • Fang J, Madhavan S, Alderman MH. Dietary potassium intake and stroke mortality. Stroke. 2000; 31:1532-1537.
  • Fields M, Lewis CG. Starch diets high in iron can duplicate the severity of copper deficiency in rats fed fructose. J Med Food. 1998; 1:193-199.
  • Finch CA, Huebers H. Perspectives in iron metabolism. N Engl J Med. 1982; 306:1520-1528.
  • Flatt PR, Juntti-Berggren L, Berggren PO, Gould BJ, Swanston-Flatt SK. Failure of glucose tolerance factor-containing Brewer's yeast to ameliorate spontaneous diabetes in C57BL/KsJ DB/DB mice. Diabetes Res. 1989 Mar;10(3):147-51.
  • Futoryan T, Gilchrest BA. Retinoids and the skin. Nutr Rev. 1994; 52:299-310.
  • Gleeson M, Bishop NC. Elite athlete immunology: importance of nutrition. Int J Sports Med. 2000 May;21 Suppl 1:S44-50.
  • Grant KE, Chandler RM, Castle AL, Ivy JL. Chromium and exercise training: effect on obese women. Med Sci Sports Exerc. 1997 Aug;29(8):992-8.
  • Gullestad L, Dolva LO, Soyland E, et al. Oral magnesium supplementation improves metabolic variables and muscle strength in alcoholics. Alcohol Clin Exp Res. 1992; 16:986-990.
  • Guo WD, Chow WH, Zheng W, Li JY, Blot WJ. Diet, serum markers and breast cancer mortality in China. Jpn J Cancer Res. 1994 Jun;85(6):572-7.
  • Harris ED. Cellular copper transport and metabolism. Annu Rev Nutr. 2000; 20:291-310.
  • Harrison MD, Jones CE. Solioz M, Dameron CT. Intracellular copper routing: the role of copper chaperones. Trends Biochem Sci. 2000; 25:29-32.
  • Health & Medicine. (Statistical Data Included) American Fitness, July, 1999 Tannen RL. Effects of potassium on blood pressure control. Ann Intern Med. 1983; 98(part 2):773-780.
  • Hemila H, Douglas RM. Vitamin C and acute respiratory infections. Int J Tuberc Lung Dis. 1999; 3:756-761.
  • Hermans JJ, Fischer MA, Schiffers PM, Struijker-Boudier HA. High dietary potassium chloride intake augments rat renal mineralocorticoid receptor selectivity via 11beta-hydroxysteroid dehydrogenase. Biochim Biophys Acta. 1999; 1472:537-549.
  • Hermansen K. Diet, blood pressure and hypertension. Br J Nutr. 2000; 83 Supp1:S113-S119.
  • Hintze G, Kobberling J. Dietary iodine deficiency. Its consequences in the aged. Fortschr Med. 1992 Apr 10;110(10):163-6.
  • Huebers HA, Beguin Y, Pootrakul P, et al. Intact transferrin receptors in human plasma and their relation to erythropoiesis. Blood. 1990; 75:102-107.
  • Hughes K, Chua LH, Ong CN. Serum selenium in the general population of Singapore, 1993 to 1995. Ann Acad Med Singapore. 1998 Jul;27(4):520-3.
  • Hunt CD, Johnson PE, Herbel J, Mullen LK. Effects of dietary zinc depletion on seminal volume and zinc loss, serum testosterone concentrations, and sperm morphology in young men. Am J Clin Nutr. 1992 Jul;56(1):148-57.
  • Hwang J, Peterson H, Hodis HN, et al. Ascorbic acid enhances 17 beta-estradiol-mediated inhibition of oxidized low density lipoprotein formation. Atherosclerosis. 2000; 150:275-284.
  • Ishimitsu T, Tobian L, Sugimoto K, Everson T. High potassium diets reduce vascular and plasma lipid peroxides in stroke-prone spontaneously hypertensive rats. Clin Exp Hypertens. 1996; 18:659-673
  • Ishimitsu T, Tobian L, Sugimoto K, Lange JM. High potassium diets reduce macrophage adherence to vascular wall in stroke-prone spontaneously hypertensive rats. J Vasc Res. 1995; 32:406-412.
  • Ishimitsu T, Tobian L, Uehara Y, et al. Effect of high potassium diets on the vascular and renal prostaglandin system in stroke-prone spontaneously hypertensive rats. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 1995; 53:255-260.
  • Ishimitsu T, Tobian L. High potassium diets reduce endothelial permeability in stroke-prone spontaneously hypertensive rats. Clin Exp Pharmacol Physiol. 1997; 23:241-245.
  • ISIS-4 (Fourth International Study of Infarct Survival) Collaborative Group. ISIS-4: a randomised factorial trial assessing early oral captopril, oral mononitrate, and intravenous magnesium sulfate in 58,050 patients with suspected acute myocardial infarction. Lancet. 1995; 345:669-685.
  • Jacobson SG, Cideciyan AV, Regunath G, et al. Night blindness in Sorsby's fundus dystrophy reversed by vitamin A. Nature Gen. 1995; 11:27-32.
  • Jin L, ChaoL, Chao J. Potassium supplement upregulates the expression of renal kalikrein and bradykinin B2 receptor in SHR. Am J Physiol. 1999; 276:F476-F484.
  • Johnson WT, Thomas AC. Copper deprivation potentiates oxidative stress in HL-60 cell mitochondria. Proc Soc Exp Biol Med. 1999; 221:147-152.
  • Kao WHL, Folsom AR, Nieto J, et al. Serum and dietary magnesium and the risk for type 2 diabetes mellitus (editorial). Arch. Int Med. 1999; 159:2151-2159.
  • Khaw K-T, Barrett-Conner E. Dietary potassium and stroke-associated mortality. N Engl J Med. 1987; 316:235-240.
  • Klevay LM. Cardiovascular disease from copper deficiency — a history. J Nutr. 2000; 130:489S-492S.
  • Klevay LM. Coronary heart disease: the zinc/copper hypothesis. Am J Clin Nutr. 1975; 28:764-774.
  • Knekt P, Jarvinen R, Seppanen R, Rissanen A, Aromaa A, Heinonen OP, Albanes D, Heinonen M, Pukkala E, Teppo L. Dietary antioxidants and the risk of lung cancer. Am J Epidemiol. 1991 Sep 1;134(5):471-9.
  • Krieger D, Krieger S, Jansen O, et al. Manganese and chronic hepatic encephalopathy. Lancet. 1995; 346:270-274.
  • Krishna GG, Miller E, Kapoor S. Increased blood pressure during potassium depletion in normotensive men. N Eng J Med. 1989; 320:1177-1182.
  • Krotkiewski M, Gudmundsson M, Backstrom P, Mandroukas K. Zinc and muscle strength and endurance. Acta Physiol Scand. 1982 Nov;116(3):309-11.
  • Kung AW, Janus ED. Thyroid dysfunction in ambulatory elderly Chinese subjects in an area of borderline iodine intake. Thyroid. 1996 Apr;6(2):111-4.
  • Lamberg L. Diet may affect skin cancer prevention. JAMA. 1998 May 13;279(18):1427-8.
  • Lee M-O, Han S-Y, Jiang S, et al. Differential effects of retinoic acid on growth and apoptosis in human colon cancer cell lines associated with the induction of retinoic acid receptor beta. Biochem Pharmacol. 2000; 59:485-496.
  • Lim R, Herzog WR. Magnesium for cardiac patients: is it a valuable treatment supplement? Contemp Int Med. 1998; 10:6-9.
  • Lin H, Young DB. Interactions between plasma potassium and epinephrine in coronary thrombosis in dogs. Circulation. 1994; 89:331-338.
  • Loeper J, Goy-Loeper J, Rozensztajn L, Fragny M. The antiatheromatous action of silicon. Atherosclerosis. 1979; 33:397-408.
  • LoPresti JS, Gray D, Nicoloff JT. Influence of fasting and refeeding on 3,3',5'-triiodothyronine metabolism in man. J Clin Endocrinol Metab. 1991 Jan;72(1):130-6.
  • Lucas MJ, Leveno KJ, Cunningham FG. A comparison of magnesium sulfate with phenytoin for the prevention of eclampsia. N Engl J Med. 1995; 333:201-205.
  • Lukaski HC. Magnesium, zinc, and chromium nutriture and physical activity. Am J Clin Nutr. 2000 Aug;72(2 Suppl):585S-93S.
  • Luoma P. Antioxidants, infections and environmental factors in health and disease in northern Finland. Int J Circumpolar Health. 1998 Jul;57(2-3):109-13.
  • Ma G, Young DB, Clower BR. Inverse relationship between potassium intake and coronary artery disease in the cholesterol-fed rabbit. Am J Hypertens. 1999; 12:821-825.
  • Manore MM. Effect of physical activity on thiamine, riboflavin, and vitamin B-6 requirements. Am J Clin Nutr. 2000 Aug;72(2 Suppl):598S-606S.
  • Martini LA. Magnesium supplementation and bone turnover. Nutr Rev. 1999; 57:227-229.
  • Mauskop A, Altura BM. Role of magnesium in the pathogenesis and treatment of migraines. Clin Neurosci. 1998; 5:24-27.
  • McCabe RD, Backarich MA, Srivastava K, Young DB. Potassium inhibits free radical formation. Hypertension. 1994; 24:77-82.
  • McCabe RD, Young DB. Potassium inhibits cultural vascular smooth muscle proliferation. Am J Hypertens. 1994; 7:346-350.
  • McCarty MF. Chromium and other insulin sensitizers may enhance glucagon secretion: implications for hypoglycemia and weight control. Med Hypotheses. 1996 Feb;46(2):77-80.
  • McDonald R, Keen CL. Iron, zinc and magnesium nutrition and athletic performance. Sports Med. 1988 Mar;5(3):171-84.
  • Meunier PJ. Calcium, vitamin D and vitamin K in the prevention of fractures due to osteoporosis. Osteoporos Int. 1999;9 Suppl 2:S48-52.
  • Miller ER 3rd, Appel LJ, Levander OA, Levine DM. The effect of antioxidant vitamin supplementation on traditional cardiovascular risk factors. J Cardiovasc Risk. 1997 Feb;4(1):19-24.
  • Miller JW. Vitamin E and memory: is it vascular protection? Nutr Rev. 2000 Apr;58(4):109-11. Bell L, Halstenson CE, Halstenson CJ, et al. Cholesterol-lowering effects of calcium carbonate in patients with mild to moderate hypercholesterolemia. Arch Intern Med. 1992; 152:2441-2444.
  • Morse AC, Beard JL, Jones BC. A genetic development model of iron deficiency: biological aspects. Proc Soc Exp Biol Med. 1999; 220:147-152.
  • Ness AR, Chee D, Elliot P. Vitamin C and blood pressure—an overview. J Hum Hypertens. 1997; 11:343-350.
  • Nielsen FH. Ultratrace minerals. In: Shils ME, Olson JA, Shike M, Ross AC, eds. Modern Nutrition in Health and Disease, 9th ed. Baltimore, MD: Williams and Wilkins; 1999:283-303.
  • Nielsen FH. Ultratrace minerals. In: Shils ME, Olson JA, Shike M, Ross AC, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 9th ed. Baltimore, MD: Williams and Wilkins; 199:283-303.
  • Nishi Y. Anemia and zinc deficiency in the athlete. J Am Coll Nutr. 1996 Aug;15(4):323-4.
  • Orchard TJ. Magnesium and type 2 diabetes mellitus (editorial). Arch Int Med. 1999; 159:2119-2120. Keen CL, Ensunsa JL, Watson MH, et al. Nutritional aspects of manganese from experimental studies. Neurotoxicol. 1999; 20:213-223.
  • Paul T, Meyers B, Witorsch RJ, Pino S, Chipkin S, Ingbar SH, Braverman LE. The effect of small increases in dietary iodine on thyroid function in euthyroid subjects. Metabolism. 1988 Feb;37(2):121-4.
  • Pauling L. Evolution and the need for ascorbic acid. Proc Natl Acad SciUSA. 1970; 67:1643-1648.
  • Pauling L. The significance of the evidence about ascorbic acid and the common cold. Proc Natl Acad SciUSA. 1971; 68:2678-2681.
  • Penn ND, Purkins L, Kelleher J, Heatley RV, Mascie-Taylor BH, Belfield PW. The effect of dietary supplementation with vitamins A, C and E on cell-mediated immune function in elderly long-stay patients: a randomized controlled trial. Age Ageing. 1991 May;20(3):169-74.
  • Podmore ID, Griffiths HR, Herbert KE, et al. Vitamin C exhibits pro-oxidant effects. Nature. 1998; 392:559.
  • Prasad AS, Cossack ZT. Neutrophil zinc: an indicator of zinc status in man. Trans Assoc Am Physicians. 1982;95:165-76.
  • Prasad AS. Zinc deficiency in human subjects. Prog Clin Biol Res. 1983;129:1-33.
  • Rayssiguier Y, Gueux E, Bussiere L, Mazur A. Copper deficiency increases the susceptibility of lipoproteins and tissues to peroxidation in rats. J Nutr. 1993; 123:1343-1348.
  • Reading SA. Chromium picolinate. J Fla Med Assoc. 1996 Jan;83(1):29-31.
  • Reinhardt W, Holtermann D, Benker G, Olbricht T, Jaspers C, Reinwein D. Effect of small doses of iodine on thyroid function during caloric restriction in normal subjects. Horm Res. 1993;39(3-4):132-7.
  • Rico H, Gallego-Lago JL, Hernandez ER, at al. Effect of silicon supplement on osteopenia induced by ovariectomy in rats. Calcif Tissue Int. 2000; 66:53-55.
  • Robuschi G, Emanuele R, Cavalli Sforza LT, Arsenio L, Strata A, Gnudi A, Roti E. Effect of iodine administration on thyroid function in diabetic patients. Acta Diabetol Lat. 1984 Oct-Dec;21(4):357-60.
  • Rock E, Mazur A, O'Connor JM, et al. The effect of copper supplementation on red blood cell oxidizability and plasma antioxidants in Middle-aged healthy volunteers. Free Rad Biol Med. 2000; 28:324-329.
  • Rokitzki L, Sagredos A, Keck E, Sauer B, Keul J. Assessment of vitamin B2 status in performance athletes of various types of sports. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 1994 Feb;40(1):11-22.
  • Ross AC, Stephensen CB. Vitamin A and retinoids in antiviral responses. FASEB J. 1996; 10:979-985.
  • Ross AC. Vitamin A and retinoids. In: Shils ME, Olson JA, Shike M, Ross AC, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 9th ed. Baltimore, MD: Williams and Wilkins; 1999:305-327.
  • Saari JT, Sahuschke DA. Cardiovascular effects of dietary copper deficiency. Biofactors. 1999; 10:359-375.
  • Schwarz K. A bound form of silicon in glycosaminoglycans and polyuronides. Proc Nat Acad Sci. 1973; 70:1608-1612.
  • Schwarz K. Silicon, fibre, and atherosclerosis. Lancet. 1977; 1:454-457.
  • Scrimshaw NS, San Giovanni JP. Synergism of nutrition, infection, and immunity: an overview. Am J Clin N. 1997; 66:464S-477S.
  • Semba RD. The role of vitamin A and related retinoids in immune function. Nutr Rev. 1998 Jan;56(1 Pt 2):S38-48.
  • Semba RD. Vitamin A and immunity to viral, bacterial and protozoan infections. Proc Nutr Soc. 1999 Aug;58(3):719-27.
  • Semba RD. Vitamin A, immunity, and infection. Clin Infect Dis. 1994 Sep;19(3):489-99.
  • Shephard RJ, Shek PN. Immunological hazards from nutritional imbalance in athletes. Exerc Immunol Rev. 1998;4:22-48.
  • Silva JE. Effects of iodine and iodine-containing compounds on thyroid function. Med Clin North Am. 1985 Sep;69(5):881-98.
  • Singh MA. Combined exercise and dietary intervention to optimize body composition in aging. Ann N Y Acad Sci. 1998 Nov 20;854:378-93.
  • Skaper SD, Fabris M, Ferrari V, et al. quercetin protects cutaneous tissue-associated cell types including sensory neurons from oxidative stress induced by glutathione depletion: cooperative effects of ascorbic acid. Free Rad Biol Med. 1997; 22:669-678.
  • Sohlenius-Sternbeck A-K, Appelkvist E-L, De Pierre JW. Effects of vitamin A deficiency on selected xenobiotic-metabolizing enzymes and defenses against oxidative stress in mouse liver. Biochem Pharmacol. 2000; 59:377-383.
  • Stahelin HB. Critical reappraisal of vitamins and trace minerals in nutritional support of cancer patients. Support Care Cancer. 1993 Nov;1(6):295-7.
  • Strause L, Saltman P, Glowacki J. The effect of deficiencies of manganese and copper on osteo-induction and on resorption of bone particles in rats. Calcif Tissue Int. 1987; 41:145-150
  • Suboticanec K, Stavljenic A, Bilic-Pesic L, Gorajscan M, Gorajscan D, Brubacher G, Buzina R. Nutritional status, grip strength, and immune function in institutionalized elderly. Int J Vitam Nutr Res. 1989;59(1):20-8.
  • Sugimoto K, Tobian L, Ishimutsu T, Lange JM. High potassium diets greatly increase growth-inhibiting agents in aortas of hypertensive rats. Hypertension. 1992; 19:749-752.
  • Sugimoto T, Tobian L, Ganguli MC. High potassium diets protect against dysfunction of endothelial cells in stroke-prone spontaneously hypertensive rats. Hypertension. 1988:11:579-585.
  • Suzuki M, Itokawa Y. Effects of thiamine supplementation on exercise-induced fatigue. Metab Brain Dis. 1996 Mar;11(1):95-106.
  • Taddei S, Virdis A, Ghiadoni L, et al. Vitamin C improves endothelium-dependent vasodilation by restoring nitric oxide activity in essential hypertension. Circulation. 1998; 97:2222-2229.
  • Takahashi T, Fujimori K, Simon SL, Bechtner G, Edwards R, Trott KR. Thyroid nodules, thyroid function and dietary iodine in the Marshall islands. Int J Epidemiol. 1999 Aug;28(4):742-9.
  • Tannen RL. Effects of potassium on blood pressure control. Ann Intern Med. 1983; 98(part 2):773-780.
  • Taylor PR, Li B, Dawsey SM, Li JY, Yang CS, Guo W, Blot WJ. Prevention of esophageal cancer: the nutrition intervention trials in Linxian, China. Linxian Nutrition Intervention Trials Study Group. Cancer Res. 1994 Apr 1;54(7 Suppl):2029s-2031s.
  • Thilly CH, Swennen B, Bourdoux P, Ntambue K, Moreno-Reyes R, Gillies J, Vanderpas JB. The epidemiology of iodine-deficiency disorders in relation to goitrogenic factors and thyroid-stimulating-hormone regulation. Am J Clin Nutr. 1993 Feb;57(2 Suppl):267S-270S.
  • Thurnham DI. Micronutrients and immune function: some recent developments. J Clin Pathol. 1997 Nov;50(11):887-91.
  • Tobian L. Salt and hypertension. Lessons from animal models that relate to human hypertension. Hypertension. 1991; 17:152-158.
  • Toyama T, Kubuki Y, Suzuki M. Tsubouchi H. [Copper deficiency anemia and neutropenia secondary to total gastrectomy]. [Article in Japanese]. Rinsho Ketsueki. 2000; 41:441-443.
  • Trent LK, Thieding-Cancel D. Effects of chromium picolinate on body composition. J Sports Med Phys Fitness. 1995 Dec;35(4):273-80.
  • Turnlund Jr. Copper. In: Shils ME, Olson JA, Shike M. Ross AC, eds. Modern Nutrition in health and Disease, 9th ed. Baltimore, MD: Williams and Wilkins; 1999:241-252.
  • Underwood BA, Arthur P. The contribution of vitamin A to public health. FASEB J. 1996; 10:1040-1048
  • Uusitupa MI, Mykkanen L, Siitonen O, Laakso M, Sarlund H, Kolehmainen P, Rasanen T, Kumpulainen J, Pyorala K. Chromium supplementation in impaired glucose tolerance of elderly: effects on blood glucose, plasma insulin, C-peptide and lipid levels. Br J Nutr. 1992 Jul;68(1):209-16.
  • van den Brandt PA, Goldbohm RA, van 't Veer P, Bode P, Dorant E, Hermus RJ, Sturmans F. A prospective cohort study on selenium status and the risk of lung cancer. Cancer Res. 1993 Oct 15;53(20):4860-5.
  • van der Heyden JT, Docter R, van Toor H, Wilson JH, Hennemann G, Krenning EP. Effects of caloric deprivation on thyroid hormone tissue uptake and generation of low-T3 syndrome. Am J Physiol. 1986 Aug;251(2 Pt 1):E156-63.
  • Van Hooser JP, Aleman TS, He Y-G, et al. Rapid restoration of visual pigment and function with oral retinoid in a mouse model of childhood blindness. Proc Natl Acad Sci USA. 2000; 97:8623-8628.
  • Vatassery GT, Bauer T, Dysken M. High doses of vitamin E in the treatment of disorders of the central nervous system in the aged. Am J Clin Nutr. 1999 Nov;70(5):793-801.
  • Vatassery GT. Vitamin E and other endogenous antioxidants in the central nervous system. Geriatrics. 1998 Sep;53 Suppl 1:S25-7.
  • Waggoner DJ, Bartnikas TB, Gitlin JD. The role of copper in neurodegenerative disease. Neurobiology of Disease. 1999; 6:221-230.
  • Wahl R, Pilz-Mittenburg KW, Heer W, Kallee E. Iodine content in diet and excretion of iodine in urine. Z Ernahrungswiss. 1995 Dec;34(4):269-76.
  • Walker LS, Bemben MG, Bemben DA, Knehans AW. Chromium picolinate effects on body composition and muscular performance in wrestlers. Med Sci Sports Exerc. 1998 Dec;30(12):1730-7.
  • Wang Y, Mackenzie B, Tsukaguchi H, et al. Human vitamin C (L-ascorbic acid) transporter SVCT1. Biochem Biophys Res Commun. 2000; 267:488-494.
  • Wargovich MJ, Eng VWS, Newmark HL. Calcium inhibits the damaging and compensatory proliferative effects of fatty acids on mouse colon epithelium. Cancer Lett. 1984; 23:253-258.
  • Weaver CM, Heaney RP. Calcium. In: Shils ME, Olson JA, Shike M, Ross AC, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 9th ed. Baltimore, MD: Williams and Wilkins; 1999:141-155.
  • West KP Jr, Pokhrel RP, Katz J, et al. Efficacy of vitamin A in reducing preschool child mortality in Nepal. Lancet. 1991; 338:67-71.
  • West SG, Light KC, Hinderliter AL, et al. Potassium supplementation induces beneficial cardiovascular changes during rest and stress in salt sensitive individuals. Health Psychol. 1999; 18:229-240.
  • Whelton PK, He J, Cutler JA, et al. Effects of oral potassium on blood pressure. Meta-analysis of randomized controlled clinical triglyceride trials. JAMA. 1997; 277:1624-1632.
  • Wolf RL, Cauley JA, Baker CE, et al. Factors associated with calcium absorption efficiency in pre- and perimenopausal women. Am J Clin Nutr. 2000; 72:466-471.
  • Young DB, Lin H, McCabe RD. Potassium's cardiovascular protective mechanisms. Am J Physiol. 1995; 268:R825-R837.
  • Young DB, Ma G. Vascular protective effects of potassium. Semin Nephrol. 1999; 19:477-486.
  • Zemel MB, Shi H, Greer B, et al. Regulation of adiposity by dietary calcium. FASEB J. 2000; 14:1132-1138.
  • Zhou B, Wang T, Sun G, Guan P, Wu JM. A case-control study of the relationship between dietary factors and risk of lung cancer in women of Shenyang, China. Oncol Rep. 1999 Jan-Feb;6(1):139-43.
  • Zhou MS, Nishida Y, Yoneyama H, et al. Potassium supplementation increases sodium excretion in hypertensive Dahl rats. Clin Exp Hypertens.

Commentaires

SHOP.COM Avis sur les produits

Rédiger un avis

Soyez le premier ou la première à donner votre avis sur ce produit.